Placida

Généralités

Placida (terme venant de l'adjectif "placide" signifiant "paisible") est la terre d'accueil de Soriys et de ses compagnons. Elle comporte plusieurs îles. La plus grande est celle que le capitaine Soriys a choisi pour bâtir son royaume.

 

 

Géographie

Placida

Placida est une île tempérée avec les quatre saisons favorables ou hostiles. Elle a une superficie de 600 321 Km2 pour une population d'environ 9 millions d'habitants au terme de son évolution.

 

Toutefois le territoire placidien comporte trois îles. La seconde, située au sud, est le royaume maudit où Vorn s'est exilé suite à son crime. Il y en a une troisième située à l'Est que les dieux ont décidé de laisser de côté.

 

L'île de Placida est une terre plutôt agréable avec des terres fertiles pour permettre l'agriculture, des bois et forêts pour abriter les animaux et des petits lacs pour les abreuver. On peut y voir quelques petites montagnes offrant des gisements de marbres et de granits. Cette île auparavant déserte avait beaucoup de choses à offrir aux hommes vertueux. Cette île appelait Soriys et le capitaine a répondu à son appel secret.

Ressources

Placida possède beaucoup de ressources : carrières de marbres et de granits vers les montagnes (entre la forêt et Darie), plusieurs champs de blé et de salades, des pommiers et des oliviers. Il y a plusieurs troupeaux de moutons : 2 à Torlin, 2 à Aigusel, 2 à Morcour, 3 à Castellin, 1 à Rubouth, 8 à Soriys et 6 à Darie. La forêt de la Pierre Sainte et les petits bois abritent des sangliers, des cerfs, des lièvres et autres petits animaux. Il y a aussi des élevages de poules dans les petites villes et les villages.

Commerce

La cité la plus prospère est Soriys, la capitale. C'est dans cette cité que se trouve le port permettant le commerce maritime. Soriys est entouré de petites villes et villages qui échangent aussi avec elle. Cela permet l'échange de ressources car ce sont ces localités qui apportent les denrées alimentaires et quelques matières premières à la capitale. Les biens sont stockés dans des entrepôts en attendant leur consommation ou leur exportation.

Social

La plupart des villes sont dépendantes de la cité Soriys. Toutefois il reste tout de même des clans hostiles notamment les parias (enclave) et les dariennes (considérées comme des amazones). À partir de l'an 529, le peuple placidien vit sous la tyrannie du roi Timilas ; roi déversant sa haine sur la gente féminine. Ceci a entraîné la formation des clans hostiles.

Culture

Elle est importante dans le royaume de Placida. Les enfants vont à l'école dès leur 6 ans dans la matinée. L'après-midi, ceux-ci aident leurs parents dans les corvées. Ensuite, ils vont en formation dans les différentes structures et ateliers pour leur apprentissage. Il y a un grand stade au sud-est de Soriys accessible à tous. Il y a au moins une école dans chaque ville en plus d'un gymnase et/ou un théâtre. Il y a aussi un laboratoire et une école de médecine à Soriys. Les médecins sont ensuite envoyés dans les petites villes et villages pour y soigner et conseiller les habitants.

Justice

Les seuls tribunaux disponibles sont ceux de Soriys et de Darie. C'est là que les accusés sont jugés selon les fautes commises. Il y a également une prison à Soriys, à Darie et dans l'Enclave des parias. Le connétable de Soriys fait appliquer les lois sur toute l'île. Les autres villes ont des préfectures pour les impôts et les éventuelles réclamations. Les villageois doivent aller en ville pour régler leurs impôts. Aussi il y a un sergent dans chaque localité, répondant aux ordres du connétable.

Religion et généalogie des dieux

Les placidiens sont polythéistes. Soriys vénère la plupart des dieux. Des temples et des sanctuaires ont été construits en leur honneur. Chez les dariennes la déesse dominante est Nissa. À Darie un seul temple lui est dédié ; pour les autres dieux des sanctuaires ont été édifiés. Une fête est organisée tous les trois mois en l'honneur des dieux sur la grande place de Soriys. Tous les habitants sont conviés aux festivités excepté les dariennes. Celles-ci organisent leurs propres fêtes chez elles.

Genealogie dieux

  • Gliddry : père des dieux, dieu de la justice.
  • Elydda : mère des dieux, déesse de l'amour, des naissances, de la beauté et du désir.
  • Serina : déesse voyante.
  • Jetysse : déesse du mariage, de la famille et de la protection maternelle.
  • Lestat : dieu de la médecine, de la connaissance et de la sagesse.
  • Onoïn : dieu des morts.
  • Sana : déesse enchanteresse.
  • Spyros : dieu du feu et des forges.
  • Prind : dieu du commerce.
  • Sebrylla : déesse du voyage.
  • Tirakoth : dieu de la guerre, de la vengeance.
  • Doll : déesse des vents et tempêtes.
  • Gwelonna : déesse du soleil, du beau temps et de la lumière.
  • Jereamos : dieu des arts, de la fête, d'athlétisme et du divertissement.
  • Cymos : dieu de l'agriculture, de la chasse, de la fertilité et de la nature.
  • Nissa : déesse de la révolte et de la liberté.
  • Rivia : déesse de la mer et des océans.

 

Ajouter un commentaire

 
×