Le daianien

Sommaire

Page 2 - Généralités : étymologie, histoire

Page 3 - Lettres : l'alphabet, la phonétique

Page 4 - Conjugaison : les trois groupes de verbes, tableaux de conjugaison

Page 5 - Grammaire

Page 6 - Règles d'orthographe

Page 7 - Les nombres

 

L'ensemble des informations concernant le daianien est protégé par un copyright Copyright © Coralie Fouriau. La base de données arrivera prochainement. Si vous l'utilisez pour vos projets personnels, merci d'en indiquer la provenance dans votre histoire.

Étymologie

Le terme "daianien" vient de "daia" qui signifie "ancien". C'était la première langue parlée dans l'univers de Laethion. Donc quand nous parlons le daianien, nous parlons l'ancien. Ceux qui sont amenés à communiquer avec cette langue sont les premières divinités, les sorciers et les élus.

Histoire

Le daianien est une des premières langues de l'univers de Laethion. Elle marque la fin de l'ère primitive (en - 5000 avant la Grande Bataille). Elle sera suivie par la suite par l'aron, la langue des créatures maléfiques (ou langue sombre). Elle sera beaucoup utilisée pendant 1500 ans.

Néanmoins Lokhan, dieu des morts et des ténèbres, créa une autre divinité (parfaite selon ses désirs) qu'il appela Obsina. Elle sera la déesse de la magie noire. À l'origine de nombreux maux sur Laethion, elle provoqua la colère des hommes. Les autres divinités ont dû réunir leurs forces afin d'endormir Lokhan et Obsina et ainsi stopper le mal que procurait la déesse noire. Très affaiblies, les divinités furent contrainte de s'occuper de leur domaine de façon illusoire. En -3500 av. GB, les hommes, rongés par la rancune, commencèrent à écrire et à inventer leurs propres langues, délaissant ainsi le daianien. Leur désir était d'oublier ces dieux qui avaient voulu leur malheur.

À partir de ce moment-là, peu de gens parlèrent le daianien. Ceux qui essayaient de s'y risquer étaient considérés comme sorciers maléfiques et étaient chassés par leurs congénères. Certains ont dû s'exiler vers des contrées désertes mais sereines afin de vivre en paix. Cela explique pourquoi dans certains royaumes, la magie est autorisée et dans d'autres pas.

The witch 539683 1920

Obsina, déesse de la magie noire.

Dessin de RondellMelling

L'alphabet

Alphabet daianien 3

 

 

La phonétique

Les voyelles

 

Le son "a" se prononcera toujours comme le "a" français.

Le son "e" se prononce "é".

Le son "i" se prononce comme le "i" français. Jamais il ne sera prononcé "aï".

Le son "o" se prononce comme le "o" français). Jamais il ne sera prononcé "ou" comme dans le mot anglais "who".

Le son "u" se prononce "ou".

Le son "ü" se prononce "u" (comme le "u" français).

Le son "y" se prononce comme le "i".

 

Les consonnes

 

Le son "g" se prononce "gu".

Le son "j" se prononce comme le "j" français, jamais comme un "i" ou un "r".

Le son "k" se prononce de manière ouverte tandis que le "q" résonne de façon fermée.

Le son "n" se prononce de façon ouverte. On prononcera donc :

  • -an → "ane" comme dans pavane
  • -in → "ine" comme dans mandarine
  • -on → "one" comme dans Vérone
  • -un → "oune" comme dans lagoon
  • -ün → "une" comme dans lune.

Particularité : on ne prononcera pas le son -en "ène" mais "eune" comme dans Shonkiven (= Comprendre).

Le son "r" sera roulé lorsqu'il sera placé après un c, d, q, s et t (prononciation sur l'avant de la bouche). En dehors de ses lettres, il est prononcé comme le "r" français (prononciation à l'arrière de la bouche).

Le son "s" se prononce "ss" comme dans serpent, jamais comme un "z".

 

PARTICULARITÉ DU -CH ET DU -SH

Le son -ch se prononce "tch" tandis que le -sh se prononce "che".

Exemples :

Uche (abord) se dit "outché". "Di uche" signifie "d'abord".

Sheldon (réfléchir) se dit "cheldone".

Conjugaison

Les verbes sont diviser en trois groupes.

Groupe 1 : Verbes à connotation douce

Ils ont comme terminaisons -ins ou -ov. Ils font appel aux sensations douces, à l'apaisement, à la joie et à la clémence. Les phrases ont un ton posé ou jovial.

Exemples : Resins (ressentir) ou Emlov (aimer).

Groupe 2 : Verbes à connotation dure

Ils ont comme terminaison -ur, -ar et -ir. Ces verbes ont un ton plus dur, les mots sont plus fort, font appel à un lien dominant/dominé et à la crainte.

Exemples : Enlosar (soumettre) ou Mrasur (détruire).

Groupe 3 : Verbes à connotation neutre

Ils ont comme terminaisons -on, -en, -an et -il. Ces verbes n'expriment ni douceur, ni domination. Le ton des phrases est neutre.

Exemples : Esplon (expliquer) ou Andinan (finir).

 

REMARQUES

Grâce à ces groupes, on comprend facilement s'il y a des tensions entre les interlocuteurs selon les verbes utilisés et par conséquent les sonorités qu'ils laissent entendre.

En général, il n'existe pas de sujets. Celui-ci est compris dans la formulation du verbe dans le temps voulu. Nous verrons l'apparition de sujet lors des phrases interrogatives ou impératives.

 

Petites précisions : 

  • Pour les verbes longs (plus de 2 syllabes), on enlève la dernière consonne pour les conjuguer.
  • Pour les verbes courts (1 à 2 syllabes), on ajoute la terminaison "e". Exception pour le verbe "être", on enlève le "r".
  • Si le verbe se termine par une voyelle, on ajoute un "n" avant de mettre la terminaison.

 

CAS PARTICULIERS

Les verbes longs se terminant par -ov se conjugue comme un verbe en -en à la 3e pers. du singulier et du pluriel au présent et imparfait puis à toutes les personnes pour les temps suivants (voir tableau conjugaisons).

Tableau des conjugaisons

MODE INDICATIF

PRÉSENT : verbe + terminaison -e, -es, -eo, -em, -ed, -eos (sauf Estrar, terminaison en "a")

Présent de l'indicatif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

estra abe sheldone enaldo shonkive nile
estras abes sheldones enaldos shonkives niles
estrao abeo sheldoneo enaldeo shonkiveo nileo
estram abem sheldonem enaldom shonkivem nilem
estrad abed sheldoned enaldod shonkived niled
estraos abeos sheldoneos enaldeos shonkiveos nileos

 

IMPARFAIT : verbe + -ia, -ias, -iao, -iam, -iad, -iaos

Imparfait de l'indicatif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

estria abia sheldonia enaldio shonkivia nilia
estrias abias sheldonias enaldios shonkivias nilias
estriao abiao sheldoniao enaldiao shonkiviao niliao
estriam abiam sheldoniam enaldiom shonkiviam niliam
estriad abiad sheldoniad enaldiod shonkiviad niliad
estriaos abiaos sheldoniaos enaldiaos shonkiviaos niliaos

 

FUTUR : verbe + -i, -is, -io, -im, -id, -ios

Futur de l'indicatif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

estri abi sheldoni enaldi shonkivi nili
estris abis sheldonis enaldis shonkivis nilis
estrio abio sheldonio enaldio shonkivio nilio
estrim abim sheldonim enaldim shonkivim nilim
estrid abid sheldonid enaldid shonkivid nilid
estrios abios sheldonios enaldios shonkivios nilios

 

FUTUR ANTÉRIEUR : abl- ou estre- + verbe + terminaisons du futur + participe passé

Futur antérieur de l'indicatif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

abli estrami

 abli abemi  

abli sheldonemi abli enaldovemi abli shonkivemi estrei nilemi
ablis estrami ablis abemi ablis sheldonemi ablis enaldovemi ablis shonkivemi estreis nilemi
ablio estrami ablio abemi ablio sheldonemi ablio enaldovemi ablio shonkivemi estreio nilemi
ablim estrami ablim abemi ablim sheldonemi ablim enaldovemi ablim shonkivemi estreim nilemi
ablid estrami ablid abemi ablid sheldonemi ablid enaldovemi ablid shonkivemi estreid nilemi
ablios estrami ablios abemi ablios sheldonemi ablios enaldovemi ablios shonkivemi estreios nilemi

 

FUTUR PROCHE : nil + verbe + terminaisons du présent + verbe à l'infinitif

Futur proche de l'indicatif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

nile estrar nile ab nile sheldon nile enaldov nile shonkiven nile nil
niles estrar niles ab niles sheldon niles enaldov niles shonkiven niles nil
nileo estrar nileo ab nileo sheldon nileo enaldov nileo shonkiven nileo nil
nilem estrar nilem ab nilem sheldon nilem enaldov nilem shonkiven nilem nil
niled estrar niled ab niled sheldon niled enaldov niled shonkiven niled nil
nileos estrar nileos ab nileos sheldon nileos enaldov nileos shonkiven nileos nil

 

PASSÉ SIMPLE : aían + verbe + terminaisons du passé

Passé simple de l'indicatif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

aían estria aían abia aían sheldonia aían enaldio aían shonkivia aían nilia
aían estrias aían abias aían sheldonias aían enaldios aían shonkivias aían nilias
aían estriao aían abiao aían sheldoniao aían enaldiao aían shonkiviao aían niliao
aían estriam aían abiam aían sheldoniam aían enaldiom aían shonkiviam aían niliam
aían estriad aían abiad aían sheldoniad aían enaldiod aían shonkiviad aían niliad
aían estriaos aían abiaos aían sheldoniaos aían enaldiaos aían shonkiviaos aían niliaos

 

PASSÉ COMPOSÉ : ven + verbe + terminaisons du passé

Passé composé de l'indicatif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

ven estria ven abia ven sheldonia ven enaldio ven shonkivia ven nilia
ven estrias ven abias ven sheldonias ven enaldios ven shonkivias ven nilias
ven estriao ven abiao ven sheldoniao ven enaldiao ven shonkiviao ven niliao
ven estriam ven abiam ven sheldoniam ven enaldiom ven shonkiviam ven niliam
ven estriad ven abiad ven sheldoniad ven enaldiod ven shonkiviad ven niliad
ven estriaos ven abiaos ven sheldoniaos ven enaldiaos ven shonkiviaos ven niliaos

 

MODE CONDITIONNEL

PRÉSENT : nuth + verbe + terminaisons du présent

Présent du conditionnel

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

nuth estra nuth abe nuth sheldone nuth enaldo nuth shonkivia nuth nilia
nuth estras nuth abes nuth sheldones nuth enaldos nuth shonkivias nuth nilias
nuth estrao nuth abeo nuth sheldoneo nuth enaldeo nuth shonkiviao nuth niliao
nuth estram nuth abem nuth sheldonem nuth enaldom nuth shonkiviam nuth niliam
nuth estrad nuth abed nuth sheldoned nuth enaldod nuth shonkiviad nuth niliad
nuth estraos nuth abeos nuth sheldoneos nuth enaldeos nuth shonkiviaos nuth niliaos

 

PASSÉ : nuth + verbe + terminaisons du passé

Passé du conditionnel

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

nuth estria nuth abia nuth sheldonia nuth enaldio nuth shonkivia nuth nilia
nuth estrias nuth abias nuth sheldonias nuth enaldios nuth shonkivias nuth nilias
nuth estriao nuth abiao nuth sheldoniao nuth enaldiao nuth shonkiviao nuth niliao
nuth estriam nuth abiam nuth sheldoniam nuth enaldiom nuth shonkiviam nuth niliam
nuth estriad nuth abiad nuth sheldoniad nuth enaldiod nuth shonkiviad nuth niliad
nuth estriaos nuth abiaos nuth sheldoniaos nuth enaldiaos nuth shonkiviaos nuth niliaos

 

MODE SUBJONCTIF

PRÉSENT : dak + verbe + terminaisons du présent

Présent du subjonctif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

qwe dak estra qwe dak abe qwe dak sheldone qwe dak enaldo qwe dak shonkive qwe dak nile
qwe dak estras qwe dak abes qwe dak sheldones qwe dak enaldos qwe dak shonkives qwe dak niles
qwe dak estrao qwe dak abeo qwe dak sheldoneo qwe dak enaldeo qwe dak shonkiveo qwe dak nileo
qwe dak estram qwe dak abem qwe dak sheldonem qwe dak enaldom qwe dak shonkivem qwe dak nilem
qwe dak estrad qwe dak abed qwe dak sheldoned qwe dak enaldod qwe dak shonkived qwe dak niled
qwe dak estraos qwe dak abeos qwe dak sheldoneos qwe dak enaldeos qwe dak shonkiveos qwe dak nileos

 

PASSÉ : dak + verbe + terminaisons du passé

Passé du subjonctif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

qwe dak estria qwe dak abia qwe dak sheldonia qwe dak enaldio qwe dak shonkivia qwe dak nilia
qwe dak estrias qwe dak abias qwe dak sheldonias qwe dak enaldios qwe dak shonkivias qwe dak nilias
qwe dak estriao qwe dak abiao qwe dak sheldoniao qwe dak enaldiao qwe dak shonkiviao qwe dak niliao
qwe dak estriam qwe dak abiam qwe dak sheldoniam qwe dak enaldiom qwe dak shonkiviam qwe dak niliam
qwe dak estriad qwe dak abiad qwe dak sheldoniad qwe dak enaldiod qwe dak shonkiviad qwe dak niliad
qwe dak estriaos qwe dak abiaos qwe dak sheldoniaos qwe dak enaldiaos qwe dak shonkiviaos qwe dak niliaos

 

IMPARFAIT : met + verbe + terminaisons du passé

Imparfait du subjonctif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

qwe met estria qwe met abia qwe met sheldonia qwe met enaldio qwe met shonkivia qwe met nilia
qwe met estrias qwe met abias qwe met sheldonias qwe met enaldios qwe met shonkivias qwe met nilias
qwe met estriao qwe met abiao qwe met sheldoniao qwe met enaldiao qwe met shonkiviao qwe met niliao
qwe met estriam qwe met abiam qwe met sheldoniam qwe met enaldiom qwe met shonkiviam qwe met niliam
qwe met estriad qwe met abiad qwe met sheldoniad qwe met enaldiod qwe met shonkiviad qwe met niliad
qwe met estriaos qwe met abiaos qwe met sheldoniaos qwe met enaldiaos qwe met shonkiviaos qwe met niliaos

 

PLUS-QUE-PARFAIT : si + verbe + terminaisons du passé

Plus-que-parfait du subjectif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

qwe si estria qwe si abia qwe si sheldonia qwe si enaldio qwe si shonkivia qwe si nilia
qwe si estrias qwe si abias qwe si sheldonias qwe si enaldios qwe si shonkivias qwe si nilias
qwe si estriao qwe si abiao qwe si sheldoniao qwe si enaldiao qwe si shonkiviao qwe si niliao
qwe si estriam qwe si abiam qwe si sheldoniam qwe si enaldiom qwe si shonkiviam qwe si niliam
qwe si estriad qwe si abiad qwe si sheldoniad qwe si enaldiod qwe si shonkiviad qwe si niliad
qwe si estriaos qwe si abiaos qwe si sheldoniaos qwe si enaldiaos qwe si shonkiviaos qwe si niliaos

 

MODE IMPÉRATIF

PRÉSENT : verbe + terminaisons du présent + -mus, -mum, -mud

Présent de l'impératif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

estramus abemus sheldonemus enaldovemus shonkivemus nilemus
estramum abemum sheldonemum enaldovemum shonkivemum nilemum
estramud abemud sheldonemud enaldovemud shonkivemud nilemud

 

PASSÉ : ab ou estrar à l'impératif présent + -mi

Passé de l'impératif

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

abemus estrami abemus abemi abemus sheldonemi abemus enaldovemi abemus shonkivemi estramus nilemi
abemum estrami abemum abemi abemum sheldonemi abemum enaldovemi abemum shonkivemi estramum nilemi
abemud estrami abemud abemi abemud sheldonemi abemud enaldovemi abemud shonkivemi estramud nilemi

 

PARTICIPES

PRÉSENT : verbe + -un

Participe présent

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

estrun abun sheldonun enaldovun shonkivenun nilun

 

PASSÉ : 1 verbe + -mi | 2 participe présent de Estrar ou Ab + verbe + -mi

Participes passé

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

1 estrami abemi sheldonemi enaldovemi shonkivemi nilemi
2 abun estrami abun abemi abun sheldonemi abun enaldovemi abun shonkivemi estrun nilemi

 

GÉRONDIF

PRÉSENT : ma + verbe + -un

Gérondif présent

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

ma estrun ma abun ma sheldonun ma enaldovun ma shonkivenun ma nilun

PASSÉ : ma + verbe au participé passé

Gérondif passé

Estrar

Être

Ab

Avoir

Sheldon

Réfléchir

Enaldov

Épargner

Shonkiven

Comprendre

Nil

Aller

ma abun estrami ma abun abemi ma abun sheldonemi ma abun enaldovemi ma abun shonkivemi ma abun nilemi

 

Grammaire

Les déterminants

 

  • Les articles : au/aux ash/ashis, le lo, la lia, l' (n'existe pas), les lis, un in, une ina, des dis, du do, de la di lia. Pour les termes neutres, on utilisera l'article Ly. Exemple : l'après-midi → ly nurer-medioni.
  • Les déterminants démonstratifs : ce/cet hoen, cette haen, ces hyens
  • Les déterminants possessifs : mon, ma/mes mea(s) ; ton, ta/tes tea(s) ; son, sa/ses olsa(s)/alsa(s) ; notre/nos nomsa(s) ; votre/vos vodsa(s) ; leur(s) seosa(s)/seasa(s).
  • Les déterminants exclamatifs et/ou interrogatifs : quel/quels kil(s), quelle/quelles kila(s).
  • Les déterminants indéfinis : aucun ashin, moins min, beaucoup orun, certain quidum, chaque inio, différent osin, divers ziriamaint ment, nul nol, plusieurs kini, quelques kiqwe, suffisamment sufaramin, tant tan, tel tul, trop dun, tout tat.

 

Les pronoms

  • Pronoms personnels sujets : ceux-ci n'apparaissent pas dans les phrases. C'est la forme conjuguée qui indique le sujet. Le pronom est donc compris dans cette formulation. Par exemple, pour dire "comprends-tu ?" nous dirons simplement "Shonkives ?". Néanmoins il peut arriver qu'on ne puisses s'en passer (par exemple quand on insiste sur le sujet). Nous aurons donc : je oa, tu tiu, il/elle ol/al, nous nom, vous vod, ils/elles seos/seas.
  • Pronoms toniques : moi me, toi te, lui/elle ol/al, nous nom, vous vod, eux/elles seos/seas, soi rei.
  • Pronoms réfléchis : me/m' mi, te/t' ti, se/s' li, nous ni, vous vi, se/s' li.
  • Pronoms possessifs : le mien + plur. meti(s), le tien + plur. teti(s), le sien/la sienne + plur. olti(s)/alti(s), le nôtre/les nôtres nomti(s), le vôtre/les vôtres vodti(s), le leur/la leur/les leurs seosti(s)/seasti(s).
  • Pronoms interrogatifs : lequel loqui, laquelle liaqui, lesquels/lesquelles lisqui, auquel/auxquels/auxquelles ashqui, desquels(-elles) disqui, qui kwil, que qwe, quoi kol.
  • Pronoms démonstratifs : celui gon, celle gan, celles/ceux gin, ceci esti, cela/ ça sta, celui-ci gon id, celle-là gan ilic.
  • Pronoms relatifs : qui kwil, que qwe, quoi kol, dont hil, où uve.

Remarque : le qu' n'existe pas en daianien. On le remplace par le pronom "qwe".

Exemple : Qu'as-tu fait ? → Qwe ven utias ?

 

Formulation des différents types de phrases

 

☼  Phrases déclaratives et exclamatives : (Pronom réfléchis)Verbe + Complément (ou Sujet + Complément).

Exemples :

Je vais à l'école → Nile o lia scolia.

Si j'avais été toi, j'aurais fait comme ça. → Iv abia estrami te, abli utenemi kwon sta.

Je t'ai déjà dit ça. → Abe ja shan ti sta.

Tu me donneras ton avis là-dessus. → Daris mi tea viso ilisudi.

Tu nous as défié. → Nom abes desfyranemi.

Je m'appelle Coralie. → Mi comane Odsynals.

Je t'aime. → Emlove ti

☼  Phrases interrogatives : Pronom interrogatif (ou Auxiliaire) + Complément (si nécessaire) + Verbe ?

Exemples :

Comment vas-tu ? → Aio niles ?

Pourquoi as-tu fait ça ? → Pürsi sta utenes ?

Quel âge as-tu ? → Kil yani abes ?

Que s'est-il passé ? → Qwe li estrao entpanemi ?

☼  Phrases négatives : La négation "nin" est toujours placé avant le verbe. Seul le mot "nin" est utilisé pour dire "ne ... pas". Par contre pour dire qu'on cesse une action, on dit "ne ... plus" qui se traduit par "nin ... mos".

Exemples :

Puisque tu es malade, demain tu n'iras pas à l'école. → Lwise estres miriole, diemun nin nilis o lia scolia.

S'il te plaît ne fais pas ça. → Ilta nin utemus sta.

Pourquoi ne répondez-vous pas à ma question ? → Pürsi nin rixemed o mea qweri ?

Je n'ai pas compris ce que tu as dit. → Nin ven shonkivia haen qwe ven shanias.

Je ne peux plus rien pour toi. → Nin moile mos fold pur te.

 

NB : vous aurez peut-être remarqué que le sujet n'apparaît pas explicitement. En fait, celui-ci est présent lorsque le verbe est conjugué. Les sujets "je, tu, il/elle, nous, nous, ils/elles" seront mis uniquement quand il est nécessaire de le préciser.

 

Les voix active et passive

 

Dans une phrase à la voix active, le sujet effectue l'action.

Exemple : 

La petite fille coiffe sa poupée.

Lia ioten syna scanole alsa popa.

Dans une phrase à la voix passive, le sujet subit l'action.

Exemple :

La poupée est coiffée par la petite fille.

Lia popa estrao scanolemi por lia ioten syna.

Règles d'orthographe

Les règles d'orthographe sont relativement simples.

 

  • Le daianien ne dispose d'aucun accent.
  • La plupart des noms communs sont neutres. C'est le déterminant qui donne le genre. Par conséquent, l'écriture inclusive n'existe pas dans cette langue. Toutefois il y a des cas particuliers.

Homme = Anthrois  |  Femme = Anthrais

Garçon = Tyliate  |  Fille = Syna

+ les liens de parenté.

Remarque : dans certains mots, le "o" définit le masculin (ex : olsa, anthrois) et le "a" le féminin (ex : alsa, anthrais).

  • Les mots ne prennent pas de "s" au pluriel. C'est aussi le déterminant qui le définit. Exemple : Les lois → Lis vili.
  • Les jours de la semaine et les mois sont invariables. Exemple : Tous les mardis → Taes lis makde. Cela revient à dire "chaque mardi"  inio makde.
  • Les numéros sont toujours écrits en chiffres, jamais en lettres. On marquera un espace tous les trois chiffres en partant de la droite (comme en français).
  • Les devises par contre sont écrites en toutes lettres.

Autres règles

Les groupes nominaux formulés avec l'article "de"

Pour ces groupes nominaux, l'article "de" du français disparaît en daianien.

Exemples : 

Pour le groupe "Coucher de soleil", on suivra la logique suivante :

Coucher → cov ; Soleil → orsi ; Coucher de soleil → covorsi.

De même que pour le groupe "Noix de coco" :

Noix → nax ; Coco → cosa ; Noix de coco → naxcosa.

 

Les bébés animaux

Pour parler d'un animal venant de naître ou nourrisson, nous mettrons oini (prononcé o-i-ni) qui veut dire "bébé" devant le nom de l'animal.

Exemples :

Oini kenos → bébé chien = chiot

Oini shag → bébé chat = chaton

Oini avanlio → bébé oiseau = oisillon

Oini betsi → bébé biche = faon

Oini ekida → bébé cheval = poulain

 

Les expressions composées

Le tiret n'existe pas en daianien. Pour traduire une expression composée, on colle les deux mots pour n'en former qu'un.

Exemples :

Après-midi → Nurermedioni

Avant-bras → Avanobridle

Avant-hier → Avanosiv

Garde-fou → Wordfol

Avant-veille → Avanovieli

 

Le sens des mots

Comme en français, les mots peuvent avoir plusieurs sens. Par exemple, le mot meina peut être utiliser pour désigner une mine de charbon mais aussi la mine d'un crayon.

 

Les nombres

Nombres page1

Nombres page2

Commentaires (2)

M.A. St-Pierre
  • 1. M.A. St-Pierre (site web) | 19/03/2019
Descriptions très complètes. On sent que tu as travaillé dur là-dessus. C'est intéressant d'apprendre la langue et de découvrir toutes les règles de grammaire en ce qui concerne les verbes, comme si elle existait vraiment.
Coralie Fouriau
  • Coralie Fouriau (site web) | 19/03/2019
Merci, et encore je n'ai pas fini. La base de donnée doit encore être publiée. Mais j'avance encore de ce côté-là. Merci d'être venue. :)

Ajouter un commentaire